Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Stop au cancer

Lutter contre le cancer, c’est aussi se battre contre les inégalités sociales, les préjugés et les tabous. La démocratie sanitaire au cœur du processus, pour tous, a un réel sens, à condition du lutter en parallèle et avec une très grande détermination contre l’appauvrissement d'une partie des malades et de leur famille. Sinon l’écart avec cette partie de la population continuera de grandir. En finir avec la double peine « cancer précarité ».

Histoire d’un défi : le cancer du pancréas

Histoire d’un défi : le cancer du pancréas

Le Pr Pascal Hammel, chef du service d’oncologie digestive de l’hôpital Beaujon (Clichy) a relaté l’histoire d’un défi, celle du cancer du pancréas. Encore dans une impasse thérapeutique, cette maladie se caractérise trop souvent par un mauvais pronostic. Les progrès sont lents pour ces tumeurs sans symptômes spécifiques, profondes et difficiles d’accès. « Les signaux de la maladie sont assez silencieux, le laps de temps entre les premiers signaux et le diagnostic peut-être long. » Les traitements personnalisés forment des « sources d’espoir raisonnables » pour améliorer la survie des patients. « La France n’est pas en retard dans ce domaine. […] L’INCa a notamment permis le développement du Programmes d'actions intégrées de recherche (PAIR) pancréas. »

Pour compléter la vidéo, retrouver l'article : Le cancer du pancréas


Stop au cancer sur facebook


 

Rejoindre le groupe
Cancer et Partages
Consultez la page
Cancer et Partages
fbbleu.png Photo-groupe-cancer-et-part.jpg

 

 

A propos de Cancer et Partages :

Ce groupe est né de la lutte commune de patients et proches contre des aberrations administratives, législatives, conjointes à une inhumanité d'un système soit disant aidant. De là, naissent des situations alliant précarité et désespoir, entrainant parfois plus bas que la maladie des familles entières [...]

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article